Météo Uckange

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, avril 17, 2015

Triste ...laurent fortin , franck nivard raconte pour RTL..

Laurent Fortin faisait partie de ses « petits » entraîneurs de trot qui ne font pas de bruit, mais qui travaillent efficacement. Pour preuve, la victoire de Quarass Rose dans une Etape du Grand National du Trot, à Marseille Borély, en mars 2014, le succès d’United du Tay, qui portait ses couleurs, l’été dernier à Cabourg, et, plus récemment, la troisième place de Royal Charm, ce 31 mars à Vincennes.

Avant-hier soir, mardi, en nocturne à Vincennes, la sale rumeur a couru. Laurent aurait mis fin à ses jours, quelques heures auparavant. Franck Nivard a d’abord cru qu’il s’agissait d’une blague de très mauvais goût, mais, devant la persistance du bruit, il a téléphoné à Louis Baudron, qui n’a pu que lui confirmer la triste nouvelle.

Joint ce jeudi, Franck, visiblement effondré, m’a précisé :

« J’étais plus que sceptique… Nous avions déjeuné ensemble, avec sa famille, il y a un mois… Laurent était comme d’habitude, prêt à plaisanter, à raconter des « conneries », comme il le faisait toujours… Mais Louis m’a dit que c’était la vérité, que Laurent s’était mis une balle... Invraisemblable, alors que nous devions dîner ensemble, c’était prévu de longue date, ce jeudi soir…»

Franck a besoin de reprendre sa respiration avant de poursuivre :

« Laurent était vraiment mon pote… Nous nous sommes connus tout gamin, nous allions à l’école des jockeys de Graignes… Il bossait bien, je drivais ou montait pour lui avec plaisir… D’ailleurs, j’avais des parts de chevaux avec lui, comme United du Tay, par exemple… C’était un super mec, qui aimait la vie, joyeux, et qui savait partager les bons moments… En début d’année, toutefois, maintenant que j’y repense, je me souviens qu’il m’avait confié qu’il n’était pas « bien », financièrement, qu’il avait besoin d’oseille…. Comme il ne m’en avait pas reparlé, j’ai pensé que ses problèmes étaient résolus. Et si c’est pour ça qu’il s’est donné la mort, j’ai du mal à comprendre. D’accord, l’argent contribue au bonheur, on ne peut le nier, mais de là à en arriver là… Je ne sais que te dire. Je suis effondré. Je ne parviens même pas à réaliser… Je n’y crois pas. Et sa femme, extraordinaire, et ses deux enfants… Le petit doit avoir 10 ans et la gamine, 12. Cela ne ressemble tellement pas à Laurent… Oh, la, la… C’est affreux. »

Nouvelle pause. Au bout du fil, je vois Franck comme s’il était à mes côtés, avec sa gueule enjouée toute tordue, le sourire à l’envers. Et de me revenir en tête la croyance du turfiste « moyen », selon laquelle tous les acteurs des courses roulent sur l’or… Franck me souffle :

« Lundi, j’ai annulé tous mes engagements à Maure-de-Bretagne. L’enterrement de Laurent aura lieu, chez lui, à Aunou-sur-Orne, et je tiens absolument à lui adresser un dernier au revoir. »

Je ne connaissais pas personnellement Laurent Fortin, mais Franck m’a fait partager sa tristesse, et qu’il me soit permis de présenter à sa famille, tous ses proches, et ceux qui l’aimaient, mes plus sincères condoléances.

 

fortin

18:09 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, avril 04, 2015

d'Apres la lettre du Trot.. un département des propriétaires

 

Ce mercredi, le Conseil de la société LeTROT a émis le souhait que soit étudiée et planifiée la création d’un département dédié aux propriétaires.
Cette structure aura pour objectif d’encourager et promouvoir les investissements dans un cheval de courses au trot

 

 

15:41 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0)