Météo Uckange

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

@LeTrot Easy en Location DELESTRE &( Fan de star)Delestre Voisin de J.A - Page 2

  • bon Fan rentre avec une belle...

    4ém place dans cette course il y a eu vraiment une Bagarre pour prendre un chéque 

    certain driver devrais se calmer , ok faut des sous ...mais il y a des Images pas beaux a voir...

     

    P5140001.JPG

    P5140002.JPG

    Screenshot_2020-05-14 Vidéo replay-2020-05-14-BEAUMONT DE LOMAGNE-C5.png

    Fan démérite pas , content !!

     

  • Fan partant pour Beaumont le 14 Mai...un bon Lot...

    Allocation :
    22.000 €
    Prix :
    9.900 €, 5.500 €, 3.080 €, 1.760 €, 1.100 €, 440 €, 220 €
    Primes :
    1.237 €, 687 €, 385 €, 220 €, 137 €, 55 €, 27 €

    Lire la suite

  • les courses Enfin....retour Easy en Amateur...

    pour le 14 Mai...pour la remettre en piste ..Apres les ennuies santé ..elle a un Programme pour la suite ..

                                                                   Eliminée arf

     

    Screenshot_2020-05-11 Infonet-5.png

    30656741_10215814369933692_5568675113575723559_n.jpg

  • les chiffres...dur dur...

    Screenshot_2020-05-02 Covid19 les conséquences économiques scrutées par les observatoires.png

    Screenshot_2020-05-02 Covid19 les conséquences économiques scrutées par les observatoires(1).png

  • Communiqué Equistratis..moins.20% Allocations..

    Montsûrs, 30 avril 2020.

     

    Les interviews de Jean-Pierre Barjon et Edouard de Rothschild ces derniers jours font clairement apparaître que les allocations vont baisser en 2020 de 20% au moins. 

    Ils ajoutent deux informations importantes : 
    - Que ce serait à la demande de l’Etat que cette baisse des allocations aurait été décidée.
    - Que l’Etat se serait opposé au fait que les Sociétés Mère recourent au Prêt Garanti par l’Etat. 

    Leur communication revient donc à dire que l’Etat aurait sciemment décidé de condamner une partie importante des Socio-Professionnels privés de tout revenu. 
    Cela signifie aussi que les présidents des Sociétés Mères n’auraient pas été capables de faire valoir les arguments découlant du cadre législatif et règlementaire qui organise le service public des courses et qui prévoit qu’il est destiné à améliorer l’espèce chevaline et à promouvoir l’élevage (article 2 de la Loi de 1891). 
    Si cette explication avancée par les deux présidents se confirmait, cela voudrait dire aussi que les représentants de l’Etat contreviennent, non seulement aux dispositions légales, mais sont en totale contradiction avec la politique de soutien de l’activité qu’ils promeuvent auprès de tous les secteurs d’activité depuis la crise du COVID 19. 
    Il conviendrait donc de demander aux conseils d’administration et aux comités des deux Sociétés Mères de prendre acte sur des bases écrites de ces deux exigences de l’Etat et d’engager les actions qui s’imposent pour obliger l’Etat à remplir ses obligations. 
    Il est toutefois permis de s’interroger quant à la véracité de ces exigences. 

    En effet : 
    - le communiqué conjoint des deux ministres des Comptes publics et de l’Agriculture du 27 avril indique bien que : « ils ont rappelé les dispositifs de soutien que le gouvernement a mis en place pour permettre aux entreprises de surmonter les difficultés liées à l’épidémie de coronavirus » ce qui vise clairement le recours au PGE, qui, avec le chômage partiel, est la mesure phare assurant la couverture des baisses de revenus pendant la période d’arrêt de l’activité.   

    Equistratis a chiffré le besoin de financement à 300M€ pour l’ensemble de la Filière dès le 27 mars 2020 et s’interroge sur les raisons pour lesquelles rien n’ait été entrepris en ce sens par les deux Sociétés Mères depuis un mois, malgré l’incitation des ministres à étudier cette voie, comme indiqué par leur communiqué commun. 
    - les deux présidents ont affirmé à plusieurs reprises qu’ils ne souhaitaient pas recourir à l’emprunt afin d’éviter d’avoir à rembourser le PGE, transférant ainsi la responsabilité de le contracter aux Socio-Professionnels.  
    Or nous avons tous les jours des témoignages de Socio-Professionnels qui, en situation de trésorerie tendue ou très endettés, reçoivent un avis négatif à leur demande de PEG. Cette situation va aboutir à un désastre pour la Filière hippique, surtout, ce qui est très probable, si les enjeux ne reviennent que progressivement. 
    - certains nous ont enfin alerté sur le choix qui aurait été privilégié par les Sociétés Mères d’attendre la création de la SA PMU, souhaitée par l’Etat dès le début de l’année 2019 et inscrite comme un objectif dans l’article 28 de la Loi de Finances 2020, avant d’emprunter.  

    Or nous l’avions démontré dès la fin mai 2018, la création de la SA PMU aboutirait à la fin du modèle français des courses qui ne disposerait plus du monopole des paris, condamnerait de nombreux Socio-Professionnels et conduirait à l’abandon des hippodromes PMH.  
    Les recettes fiscales seraient, en revanche garanties et les Sociétés Mères n’ayant plus que des responsabilités techniques, ne distribueraient comme allocations que ce que le PMU accepterait de lui rétrocéder sur des bases nettement plus restreintes. 
    De notre côté, nous poursuivons notre travail pour proposer des actions spécifiques et des solutions alternatives fondées notamment sur le programme Equistratis, à savoir une forte diminution des coûts de fonctionnement des Sociétés Mères et du PMU grâce à une restructuration en profondeur des Institutions.  
    Il serait ainsi possible de rembourser le Prêt Garanti par l’Etat sur six ans sans avoir à toucher aux allocations. Mais, manifestement cette hypothèse est totalement exclue de la part des présidents des deux Sociétés Mères. En effet, il est plus facile de faire payer aux plus fragiles les coûts de la crise que de s’attaquer sérieusement à la réforme et à la réduction des coûts de gestion des Sociétés Mères. 
    Ce qui est en train de se dérouler n’est que la manifestation d’intérêts partisans qui cherchent à occulter la réalité et à interdire toute transparence dans les décisions à un moment où, au contraire, il faudrait mobiliser toute la Filière autour d’objectifs visant à la sauver. 
    Equistratis appelle les Socio-Professionnels qui n’acceptent pas ce processus à réagir car ils ont la légitimité de le faire. Avant qu’il ne soit trop tard, faites entendre votre voix.

     

     

  • Euuuh & nous Alors ??

    Annulation des charges, aide à la trésorerie à taux zéro, taux réduit de TVA à 5,5%.... avec le soutien de la FNSEA.

  • Qui va en sortir du Marasme ?? covid-

    Figure du Sud-Ouest, Frédéric Clozier cumule plusieurs casquettes. La reprise tant attendue, mais amputée provisoirement des réunions PMH, promet encore des temps difficiles. “Se priver des PMH, cela va être dur pour moi, et pour beaucoup… À titre personnel, cela va avoir évidemment un gros impact. Je comptais sur cet été et notamment sur le meeting de Biarritz, où j'avais quelques chevaux pour bien faire. J'ai aussi des pensionnaires capables de s'illustrer sur l'herbe, ce qui va compliquer leur tâche. Repartir avec des réunions Premium, je veux bien, mais j'espère qu'ils vont faire région par région. S'il arrive des camions “d'en haut”, on va être mal.”

    Alors qu'il compte plus de cinq cents drives par an, Frédéric Clozier est pour deux tiers de son temps présent sur les réunions PMH. Au total, piloter pour l'extérieur lors de ces manifestations, cela représente la moitié de sa présence sur les hippodromes. Un chiffre qui va clairement en pâtir. “S'il faut moins mener pour les autres, je m'adapterai, car j'ai un peu plus de seize chevaux à l'entraînement aptes à courir. Je me concentrerai sur mes pensionnaires. Les champs de courses provinciaux, sur l'herbe, ne reprendront sûrement pas dans l'immédiat, alors qu'il y a des très bonnes pistes, comme Villeneuve-sur-Lot et bien d'autres. Je fais partie de la Société des courses d'Eauze, et nos réunions du mois de mai ne seront pas organisées. À huis clos, cela nous coûterait plus d'argent que cela nous rapporterait. Il va falloir faire le dos rond pendant plusieurs mois.”

  • La reprise a Huit clos..arrive...patience....

    Coronavirus : la filière hippique est à bout de souffle

    La crise sanitaire a pris à revers la filière hippique, financée par les profits du PMU qui ont abaissé de 770 millions, à moins de 500 millions d'euros, sa prévision de résultat pour 2020, compte tenu de la suspension des courses en France. Les professionnels demandent une reprise à huis clos et un allégement de la fiscalité

    Lire la suite

  • ou va le confinement...Bah a l'Avenant Grrrr

    Un arrêt désormais acté jusqu'au 11 mai prochain, qui fait suite à l'intervention du chef de l'Etat, hier soir. « Le 11 mai prochain sera donc le début d'une nouvelle étape, elle sera progressive, les règles pourront être adaptées selon les résultats », a précisé Emmanuel Macron, tout en ajoutant que la situation serait évaluée chaque semaine pour ajuster les mesures à suivre.

     

    La crainte des socioprofessionnels

    Outre les conséquences sportives, ce sont surtout les répercussions financières qui sont redoutées. Durant près de deux mois, les propriétaires n'ont plus aucun espoir de gains alors que les pensions continuent à être facturées. Quant aux entraîneurs, ils font face à des charges incompressibles : loyers, main-d'œuvre sans oublier le coût de la nourriture des équidés.

    À ce sujet, les responsables des entraîneurs en France ont rendez-vous ce mercredi avec les représentants du ministère de l'Agriculture.

  • un Plaisir de voir dans Open...

    des régions Fan Gagner qlq places ...des points Important jusqu'a la fin d'années & pourquoi pas etre sur le Podium

     

  • Vente de saillie....

    5 cartes du Champion Brissac du SUD OUEST , disponible

    Renseignements MME Bossut Eliphe 06.83.24.72.24...prendre contact..

     

  • Geny courses

    Vite en tête, s'est débarrassé de Fabio de Tilou peu après l'entrée de la ligne droite et n'a plus été inquiété.

    11053173_10207923085696518_5908145328160726697_o.jpg

    FAN DE STAR !!

     

     

  • Fan il le fait dans un

    bon syle , Incroyable 1.16.1 sur 2950 M ..content...il a pris la téte avec

    qlq relais ..dans le dernier tournant il Gagne sans trop opposition ..Bravo

     

    Screenshot_2020-02-22 Vidéo replay-2020-02-22-TOULOUSE-C5.png

    Screenshot_2020-02-22 Vidéo replay-2020-02-22-TOULOUSE-C5(1).png

  • Fan @Toulouse le 22 / 02 / 2020

    Prix de la Fédération du Sud-Ouest - Toulouse / R4 - C5 - Départ à - 19h00
    Course Nationale - Attelé - Course E - 18.000 € - 2.950 mètres - Corde à droite - Terrain -
    Pour 5 ans (F), ayant gagné au moins 10.000 €, mais pas 62.000 €. - Recul de 25 m à 31.000 €.

     

    Screenshot_2020-02-20 C5 PRIX DE LA FEDERATION DU SUD OUEST tableau des partants.png

     

     

  • Nouvelle Easy

    Mr delestre ...Annonce le retour easy en piste pour Avril, elle sera scoper avant...

    elle a bien repris L'entrainement en Janvier !! j'ai Hate ...c'est Long...depuis l'arret...

    27368888_10215166787104526_2630600101960422170_o.jpg

  • bonjour ...il y a un nouveau format ...

    pour surfer...vous avez la possibilité de cliqué sur les vignettes ou liens , bonne lecture !!

    P9070015.JPG

  • Bonne course encore de Fan...

    il fait deux , apres un concurent a la faute ...mais bien !! content

    PS/Vite sur une troisième ligne à la corde, luttait pour un accessit dans la phase finale et a profité de la faute de Fabuleux d'Echal à mi-ligne droite pour prendre le premier.

    Screenshot_2020-02-07 C4 PRIX DE BRIOUDE résultats, arrivée définitive.png

    Screenshot_2020-02-07 Vidéo replay-2020-02-07-TOULOUSE-C4.pnghttps://www.letrot.com/fr/replay-courses/2020-02-07/3103/4